Samedi, 21 juillet, 2012

Je profite de ce dernier blogue pour faire un retour sur les dernières journées de compétition.

Normal à Verona (19 juillet)

Accompagnés de notre observateur Bill alors que nous roulions à travers les champs, nous nous sommes arrêtés à une fermette pour recharger et y avons trouvé un personnage assez singulier : un clown. Bien qu’il ne ressemblait pas vraiment à un clown - je dois dire que j’approuve maintenant les gens qui ont peur des clowns…- il m’a tout de même fait un joli chien en balloune. Ce fut notre mascotte pour environ 15 minutes, le temps que les gars le prennent et… c’en fut fini du joli petit chien en balloune.

Journée partiellement nuageuse avec éclaircies. Nous avons bien roulé.

Verona à La Crosse (20 juillet)

Une autre visite marquante à la ferme! On voit ici clairement Gaël s’amusant avec les vaches! 

À la fin de la journée, nous avons eu l’heureuse sur prise de constater qu’il n’en fallait pas de beaucoup pour battre l’équipe du Western Michigan au classement, avec moins d’une minute de différence dans la course. Ceci pouvait nous mettre en 8e position.

Le soleil n’était pas très clément en fin de journée et la recharge a été plutôt maigre.

La Crosse à St-Paul (21 juillet)

La journée a plutôt mal débuté alors que, sous un épais couvert nuageux, nous n’avons pas réussi à recharger. Après seulement quinze minutes sur la route, il s’est mis à pleuvoir abondamment et nous avons dû nous arrêter, espérant du soleil après la pluie. Malheureusement, ce soleil n’est arrivé que trop tard. Entre temps, nous avons eu la visite du sheriff qui était hautement impressionné par notre prototype! Vers midi, nous avons décidé de partir de notre point d’arrêt pour se rendre à la ligne d’arrivée, espérant être en mesure de recharger la batterie suffisamment pour pouvoir franchir la ligne d’arrivée. 

À St-Paul nous attendait la foule et c’est en extase que nous avons croisé le fil d’arrivée, fiers d’avoir terminé la course la tête haute!

Épilogue

Je cède dès aujourd’hui ma place à un nouveau directeur, Alessandro Scola, qui j’en suis certaine saura relever le défi de monter encore plus haut dans le classement de l’ASC. Après trois ans et demi dans le Projet Esteban, j’ai vu l’équipe évoluer d’une équipe inexistante qui partait pratiquement de zéro financièrement et techniquement à une équipe performante et dynamique. 

Qu’en est-il de la compétition? La barre était haute. Nous le savions. Déjà deux équipes du projet avaient antérieurement tenté leur chance aux qualifications, mais n’avaient pas su se rendre sur la piste d’essais (Formula Sun Grand Prix). Notre première victoire, si elle s’est fait à l’arrachée, a été de se qualifier pour le FSGP. Comme vous avez pu le constater lors de mes billets précédents, ce ne fut pas facile. Mais nous y étions préparés! Plusieurs nuits de labeur plus tard, nous avions une voiture qui respectait les règlements à la lettre. 

Le FSGP a également été tout un défi, alors que nous avons découvert que notre moteur n’avait pas les performances escomptées, en plus du bris mécanique que nous avons vécu.

Mais tout ceci ne nous a pas empêchés de se relever les manches et de repousser nos limites pour arriver à nous qualifier pour l’ASC. Nous savions à partir de ce moment que nous ne pouvions atteindre le podium, mais arriver ne serait-ce que derniers, nous le savions, ne serait jamais arriver derniers. Arriver dernier aurait été de ne pas arriver à présenter un véhicule à la compétition, comme 8 équipes ont échoué à le faire. Arriver dernier aurait été de ne pas arriver à se classer pour l’ASC comme 5 équipes n’ont pas réussi à le faire. 

Nous avons franchi la ligne d’arrivée en 9e position sur 11. Sur Onze équipes participant à l’ASC. Mais il ne faut pas oublier les 13 autres équipes… 9e sur 24, je trouve que ça a ben du bon sens, comme on dit!

…Et nous avons gagné les prix de “Travail d’équipe” et de “Performance des panneaux solaires”! Deux distinctions dont je suis particulièrement fière, parce qu’avec une équipe grandie de ses multiples apprentissages et des panneaux solaires performants… tout laisse à croire que nous avons la recette gagnante pour la prochaine course de voitures solaires!!! À suivre…

Je tiens à remercier tout particulièrement les membres du Staff et de l’équipe d’inspection, de même que les observateurs de l’ASC pour nous avoir donné à tous la chance de vivre une expérience aussi formatrice. Ce fut un très très beau voyage parsemé d’anecdotes que nous ne sommes pas prêts d’oublier!

J’en profite pour saluer toute l’équipe derrière ces réussites : Alexandre Marceau-Gozsy, Alessandro Scola, Simon Bourgault-Côté, Simon Gingras, Simon Dufour, Marc Castanet, Jonathan De Belle, Hubert Courteau-Godmaire, Gaël Caron, Yoann Arpin, Khaldoun El Hajj, Mélanie Harvey, Gabriel Brassard, Félix Amyot, André Phu-Van Nguyen, Marie Tardif-Drolet, William Perey, Étienne Séguin-Dupuis, Amine Khalil, Simon Stien, Camil Hammadouche, Suzanne Ouellet, Elisabeth Preiss et Charles Naim. Chapeau!

Un gros merci à tous nos commanditaires pour leur support année après année! 

Photos panoramiques des voitures des équipes.

Mardi, 17 juillet, 2012

Kalamazooooo!!!

Beau départ, beau départ! Belle journée, en maudit avec un soleil d’enfer, une chaleur écrasante et… un BMS qui fait des siennes. Toute la journée, nous avons roulé à une vitesse constante de 30mph avec une consommation très régulière de la batterie. Nous étions à 20 miles du checkpoint de Kalamazoo vers 15h et c’est alors que la protection de la batterie s’est déclenchée. En effet, notre batterie ne nous permet pas de dépasser une température interne de 45 degrés C. La température extérieure était de 37 degrés à la sonde… Avec les charges décharge imposées par le relief de la route, nous avons eu la mauvaise surprise de voir le BMS s’enclencher. 

Nous nous sommes donc arrêtés sur le bord de la route une fois de plus. Voyant que nous en aurions pour plus que 5 minutes, nous avons décidé de prendre d’assaut l’entrée de garage de la maison de l’autre côté de la route. Ça a pris deux heures en fin de compte… Nous en avons profité pour recharger la batterie afin d’être en mesure de mieux de repartir demain matin avec une bonne charge.

Il n’y en aura pas de faciles…! Ce qui est bien, c’est que devant chaque embûche, l’équipe est de plus en plus motivée à créer un véhicule hautement plus performant que celui-ci! Considérant que plus que 50% de l’équipe actuelle continuera au sein de l’équipe d’Esteban 7, je n’ai pas de doutes que toute cette ambition portera fruit!

… désolés à notre observateur Dan aujourd’hui qui aura réellement vu l’équipe sur son jour le plus… fatigué! :P

À demain!

La 4e journée de course commence aujourd’hui!

Le 15, nous avons eu une belle ondée au moment du départ d’Erie, PA. Ne voulant pas compromettre la voiture, nous avons décidé d’attendre la fin de l’orage avant de partir. Je crois que nous avons bien fait : deux accidents ont eu lieu non loin du départ, alors que le MIT a fait un 180 après avoir pris un dos d’âne et a défoncé son devant de voiture dans un poteau d’indication de vitesse. Ils ont pris les deux journées (15 et 16) pour fixer le tout, mais aux dernières nouvelles, ils avaient encore des problèmes avec l’électronique. Ce matin, je ne les vois pas. Iowa, de son côté, aurait semblerait-il pris un bon nid de poule à la montréalaise et a tordu son A-Arm du haut gauche. Aluminium 7075 avec traitement thermique… une déformation plastique d’un des bras du A-Arm à 90degrés verticalement et rupture fragile. C’est impressionnant… Mais contrairement à nous, toutes ces belles équipe ont plusieurs pièces de rechange. Tout ça ne prend pas trop de temps à changer ou réparer! même le composite!!!

Après avoir attendu la pluie, nous avons décidé de partir vers les 13h. Nous avons franchi la ligne de départ, juste pour dire que le temps compterait et nous avons stallé. yeah. C’est que les étriers avaient mal été replacés et ils frottaient sur les disques de frein abusivement. Échec. Le problème a été réglé vers 15h et nous avons pu repartir.

Pendant la nuit du 14 au 15, nous avons dormi dans un motel pas mal ghetto… c’est 100% certain qu’il y a des trucs louches qui se passent là… La nuit du 15 au 16 a définitivement été plus accueillante :

Après avoir roulé 1h-2h entre Erie et Mansfield, nous avons dû nous arrêter à Jefferson pour cause de batterie faible. Alessandro, dans ses bonnes idées habituelles, nous fait prendre la première sortir d’autoroute qui vient, prend la première route de campagne à droite et nous emmène… à la ferme! Toute l’équipe était plutôt réticente à se stationner sur le terrain de gens inconnus au beau milieu de nulle part. Deux minutes après notre arrivée, des hommes arrivent en jeep. C’étaient le fils du propriétaire et un ami. Après quelques minutes de discussion, il nous accorde la permission de s’installer pour recharger la voiture. Le gars était super sympathique. Mais la suite est encore plus sympathique.

Voyant que nous ne serions pas capables de se rendre à Mansfield où nous avions loué un motel, nous avons demandé à Scott Devine s’il serait possible de passer la nuit sur la ferme. Sans problème! Campez-vous où vous voulez!

Le reste de la famille est arrivé plus tard, ce qui nous a permis de rencontrer des gens absolument fantastiques : gentils, attentionnés, honnêtes, bons vivants. Ils nous ont ouvert leur maison (commodités), nous avons fait un grand BBQ, les y avons invités, avons bien ri tous ensemble, etc. Nana, la propriétaire, a insisté pour faire notre vaisselle, affirmant qu’elle ne nous laisserait pas partir si elle ne pouvait pas faire la vaisselle :P Nous avons pris plein de photos de famille+équipe avec la voiture et la machinerie de ferme. So much fun!!! La ferme des Devine est une ferme qui a été choisie comme patrimoine historique pour le Bicentenaire de l’Ohio. C’est vraiment une belle ferme.

Hier nous avons roulé une bonne distance, la batterie étant pleinement chargée. Nous sommes arrêtés à une halte routière pour recharger la batterie en fin de journée et ensuite remorquer jusqu’à Ann Arbour, vu notre retard sur la course! Nous avons été accueillis avec un grand souper de GM à l’université du Michigan. De la bonne bouffe!!! Gratuite!!! déjà cuisinée!!! Génial. Merci!

J’en ai assez écrit pour aujourd’hui, il est temps que j’aille déjeuner avec le bon déjeuner fourni par Black and Veatch avant qu’il n’en reste plus!

Bonne journée!

Samedi, 14 juillet, 2012
Mes excuses pour le manque de nouvelles des deux derniers jours! C’est plutôt difficile d’avoir internet sur la route. On fait avec ce qu’on a!
Alors voici : jeudi, nous avons réussi à faire nos 105 tours obligatoires pour se qualifier pour la course. En faits, nous en avons fait 109! La batterie avait une charge d’environ 1/4 rendus à la fin et nous avons eu environ 5 minutes de jeu à la fin. Nous avons célébré le soir, c’était tout un exploit que de s’être rendus jusque là avec tout ce que nous avons vécu!
Hier, c’était l’exposition des voitures à Rochester, NY. Nous sommes partis du campement de bonne heure et avons parcouru les 400km qui distançaient Monticello de Rochester. Il a fait très très chaud à Rochester, mais l’équipe était contente d’accueillir nos supporteurs et les visiteurs d’un peu partout qui s’étaient déplacés pour voir le départ de la course. Il me manque des photos pour ça… ça viendra sur flickr dans quelques jours! :P Pendant que nous étions à l’exposition, Alessandro et Yoann sont restés à Monticello pour recevoir la livraison de pneus et tubes que nous avions commandé la semaine dernière. Ça nous permettra de changer nos pneus… hehehe
Ce matin, c’était le grand départ!!! Nous avons eu une belle journée sur la route, bien épuisante, naturellement! C’était nuageux avec beaucoup de côtes et disons qu’une bagnole de 426kg ne fait pas trop le poids devant une michigan qui peut être levée par deux gars tout seuls… nous avons roulé à 25mph durant les moments les plus difficiles et un peu plus lorsque nous avions beaucoup de soleil. Par contre, une mauvaise surprise nous attendait à la ligne d’arrivée… le staff de la compétition avait oublié de nous aviser que la journée se terminait à 16h plutôt que 18h… OUPS. Nous sommes rentrés à 16h45, donc bien en retard. Nous avons pu déposer une plainte, mais les juges nous ont tout de même accordé une pénalité de 21.3 minutes pour remorquage. Ça fait partie de la game…
Aussi, nous avons peut-être un bug avec les appareils qui gèrent la puissance des panneaux solaires (MPPT) : nous croyons possible de tirer environ 1.5x plus de puissance que ce que nous tirons présentement. Ceci nous aiderait définitivement à se démarquer un peu plus dans la compétition… John et Simon D. sont sur le cas demain matin.
Mais à travers tout ça, on garde le moral! Même si nous ne sommes pas très compétitifs, nous espérons arriver à faire tout le kilométrage de la compétition. On se croise les doigts!
Bonne nuit!

Mes excuses pour le manque de nouvelles des deux derniers jours! C’est plutôt difficile d’avoir internet sur la route. On fait avec ce qu’on a!

Alors voici : jeudi, nous avons réussi à faire nos 105 tours obligatoires pour se qualifier pour la course. En faits, nous en avons fait 109! La batterie avait une charge d’environ 1/4 rendus à la fin et nous avons eu environ 5 minutes de jeu à la fin. Nous avons célébré le soir, c’était tout un exploit que de s’être rendus jusque là avec tout ce que nous avons vécu!

Hier, c’était l’exposition des voitures à Rochester, NY. Nous sommes partis du campement de bonne heure et avons parcouru les 400km qui distançaient Monticello de Rochester. Il a fait très très chaud à Rochester, mais l’équipe était contente d’accueillir nos supporteurs et les visiteurs d’un peu partout qui s’étaient déplacés pour voir le départ de la course. Il me manque des photos pour ça… ça viendra sur flickr dans quelques jours! :P Pendant que nous étions à l’exposition, Alessandro et Yoann sont restés à Monticello pour recevoir la livraison de pneus et tubes que nous avions commandé la semaine dernière. Ça nous permettra de changer nos pneus… hehehe

Ce matin, c’était le grand départ!!! Nous avons eu une belle journée sur la route, bien épuisante, naturellement! C’était nuageux avec beaucoup de côtes et disons qu’une bagnole de 426kg ne fait pas trop le poids devant une michigan qui peut être levée par deux gars tout seuls… nous avons roulé à 25mph durant les moments les plus difficiles et un peu plus lorsque nous avions beaucoup de soleil. Par contre, une mauvaise surprise nous attendait à la ligne d’arrivée… le staff de la compétition avait oublié de nous aviser que la journée se terminait à 16h plutôt que 18h… OUPS. Nous sommes rentrés à 16h45, donc bien en retard. Nous avons pu déposer une plainte, mais les juges nous ont tout de même accordé une pénalité de 21.3 minutes pour remorquage. Ça fait partie de la game…

Aussi, nous avons peut-être un bug avec les appareils qui gèrent la puissance des panneaux solaires (MPPT) : nous croyons possible de tirer environ 1.5x plus de puissance que ce que nous tirons présentement. Ceci nous aiderait définitivement à se démarquer un peu plus dans la compétition… John et Simon D. sont sur le cas demain matin.

Mais à travers tout ça, on garde le moral! Même si nous ne sommes pas très compétitifs, nous espérons arriver à faire tout le kilométrage de la compétition. On se croise les doigts!

Bonne nuit!

Jeudi, 12 juillet, 2012

WE ARE BACK ON TRACK! Nous en sommes présentement à 42 tours après 3 heures de route. Tout va comme sur des roulettes, aucun bris, aucun bruit.

Ça fait contraste avec la journée d’hier : après 28 tours de piste, un de nos axes de roue s’est endommagé lorsque l’écrou rainuré qui la tenait s’est déserré. Heureusement, nous avons été assez alertes pour détecter le problème avant le point de non retour : nous avons démonté toute la suspension gauche et New Paltz nous a suggéré un usineur tout près. Trois membres de l’équipe (Aless, Alex et Hubert) sont allés les rencontrer et il a été décidé que les chemins de clavette sur l’axe seraient réusinés, et l’écrou rainuré soudé sur l’axe avec cotterpin en backup. Ça ne devrait plus bouger!!! En faits, sur nos 42 tours, rien n’a bougé et tout est absolument nickel. Il faut que ça reste comme ça!!!

L’équipe a fait un travail d’enfer pour arriver à entrer sur la piste à temps avec l’aide de Illinois (soudeuse), Iowa (soudeur), Kentuky (argon) et la prise électrique du Monticello Motor Club. Ça c’est du travail d’équipe!

Les journées sont longues, les embûches sont nombreuses, mais malgré le bourbier d’hier, l’équipe semble toujours surfer sur la chance grâce à une dynamique et une ingéniosité hors du commun. Bravo!

Entre temps, les autres membres de l’équipe qui sont restés à la piste hier en ont profité pour déconner un peu, faire du kung fu (parce qu’on est un peu cons et fous, comme dirait Félix). On a du fun.

À plus tard!

Laurence

Mardi, 10 juillet, 2012
Nous avons tous nos GREEN!!! Malgré le fait que nous ayons une vraie Cruiser comme voiture, on semble avoir une méchante bonne ride! 
Hier, nous avons passé, dans l’ordre, l’inspection électrique (les deux fils à changer ont été changés sans problème), le klaxon (maudit qu’il ne faut pas être à côté de la voiture quand ça déclenche… c’est pas mal puissant…) et les tests dynamiques.
Pour les tests dynamiques, nous avons commencé par le figure-8. Ça ne marchait vraiment pas. Beaucoup de matière frottait dans les carénages, comme les pneus ont été changés pour du plus haut calibre. Les ajustements faits, nous avons réussi à faire 18.4 secondes, ce qui ne passait toujours pas : il fallait 18 secondes.
Nous avons décidé de faire les autres tests à ce moment et de quitter le figure-8. Nous avons fait les tests de freinage et slalom sur la piste et tout s’est TRÈS bien passé. Le freinage sur surface mouillée a été réussi la deuxième fois par Simon Gingras - la première fois, le juge trouvait que la voiture oscillait en freinant. La deuxième fois, ça s’est fait en parfait contrôle. Nous avons eu besoin de trois tentatives de slalom pour réussi avec Simon, comme la première était trop lente et la deuxième, deux cônes ont été frappés. La troisième s’est fait en 10,5s sur un temps alloué de 11,5s. C’est excellent.
Les juges nous ont félicité, trouvant que notre voiture est définitivement l’une des plus stables de la compétition (merci Étienne!). 
Ensuite, le U-turn a été un jeu d’enfant - d’un côté hehe. Du côté gauche, c’était à un poil de le faire. Mais on a passé! C’est l’important!
En fin de soirée, on a enfin réussi à faire le figure-8 en 18.1 secondes. Les juges nous ont laissé passer avec ce temps. 
À partir de là, la pression est tombée, on a eu nos GREEN, on a eu la confirmation que nous étions parmi les 8 équipes sur 16 à avoir réussi les qualifications. wow! À ce point-ci, c’est un exploit. Plusieurs équipes avaient déjà tenté de participer au ASC avec la même voiture qu’ils présentent cette année. Notre voiture n’a jamais coursé et a réellement commencé à fonctionner comme il fallait… hier matin!!! 
On a vraiment une équipe d’enfer. Si tout le monde n’était pas aussi passionné, ingénieux et débrouillard, nous n’aurions jamais réussi à nous rendre jusqu’ici - et passer les qualifications!
Présentement, nous sommes sur la piste de course pour le Formula Sun Grand Prix. Chacun de nos quatre pilotes (on a requalifié Ginger et gardé John après que nous ayons réussi à changer le pneu arrière) doit faire 25 tours de piste minimum. Longue journée pour nos pilotes…! Mais là on a une crevaison… on repart sous peu. 
Bon… c’est l’heure du lunch!

Nous avons tous nos GREEN!!! Malgré le fait que nous ayons une vraie Cruiser comme voiture, on semble avoir une méchante bonne ride! 

Hier, nous avons passé, dans l’ordre, l’inspection électrique (les deux fils à changer ont été changés sans problème), le klaxon (maudit qu’il ne faut pas être à côté de la voiture quand ça déclenche… c’est pas mal puissant…) et les tests dynamiques.

Pour les tests dynamiques, nous avons commencé par le figure-8. Ça ne marchait vraiment pas. Beaucoup de matière frottait dans les carénages, comme les pneus ont été changés pour du plus haut calibre. Les ajustements faits, nous avons réussi à faire 18.4 secondes, ce qui ne passait toujours pas : il fallait 18 secondes.

Nous avons décidé de faire les autres tests à ce moment et de quitter le figure-8. Nous avons fait les tests de freinage et slalom sur la piste et tout s’est TRÈS bien passé. Le freinage sur surface mouillée a été réussi la deuxième fois par Simon Gingras - la première fois, le juge trouvait que la voiture oscillait en freinant. La deuxième fois, ça s’est fait en parfait contrôle. Nous avons eu besoin de trois tentatives de slalom pour réussi avec Simon, comme la première était trop lente et la deuxième, deux cônes ont été frappés. La troisième s’est fait en 10,5s sur un temps alloué de 11,5s. C’est excellent.

Les juges nous ont félicité, trouvant que notre voiture est définitivement l’une des plus stables de la compétition (merci Étienne!). 

Ensuite, le U-turn a été un jeu d’enfant - d’un côté hehe. Du côté gauche, c’était à un poil de le faire. Mais on a passé! C’est l’important!

En fin de soirée, on a enfin réussi à faire le figure-8 en 18.1 secondes. Les juges nous ont laissé passer avec ce temps. 

À partir de là, la pression est tombée, on a eu nos GREEN, on a eu la confirmation que nous étions parmi les 8 équipes sur 16 à avoir réussi les qualifications. wow! À ce point-ci, c’est un exploit. Plusieurs équipes avaient déjà tenté de participer au ASC avec la même voiture qu’ils présentent cette année. Notre voiture n’a jamais coursé et a réellement commencé à fonctionner comme il fallait… hier matin!!! 

On a vraiment une équipe d’enfer. Si tout le monde n’était pas aussi passionné, ingénieux et débrouillard, nous n’aurions jamais réussi à nous rendre jusqu’ici - et passer les qualifications!

Présentement, nous sommes sur la piste de course pour le Formula Sun Grand Prix. Chacun de nos quatre pilotes (on a requalifié Ginger et gardé John après que nous ayons réussi à changer le pneu arrière) doit faire 25 tours de piste minimum. Longue journée pour nos pilotes…! Mais là on a une crevaison… on repart sous peu. 

Bon… c’est l’heure du lunch!

Lundi, 9 juillet, 2012
Nos efforts semblent enfin porter fruit! Après la longue journée d’hier, il était temps que nous arrivions avoir de réels résultats. 
Côté électrique, les problèmes du BMS (battery management system) ont pu être simili réglés, assez pour nous permettre de passer l’inspection. Nous avions également une cellule de trop dans notre pack de batteries et l’équipe travaille présentement à ajuster le système avec une belle astuce! Tout le reste du système électrique a été approuvé et nous attendons seulement de régler le nombre de cellules pour avoir un GREEN électrique.
Côté mécanique, nous avons passé l’inspection haut la main lors de notre deuxième passage aux puits. Le banc du pilote a été abaissé de deux pouces afin de laisser un peu plus d’espace à nos grands pilotes entre le casque et la cage de retournement. Les pneus avants ont été changés à des pneus de meilleure capacité pour pallier au poids plutôt très élevé du véhicule. Demain, nous aurons encore probablement 2.5 kg à retirer du poids appliqué à la roue arrière : avec notre pilote le plus lourd, la capacité du pneu arrière n’est pas suffisante. Eh…!
Nous avons également dû échanger un de nos pilotes. Notre fameux pilote “critique” était …trop critique! Un membre de l’équipe électrique, John, prendras sa place.
Nos tests de sortie du pilote ont par ailleurs épaté les juges : Yoann a battu de record de la compétition. Adam Rudin, un des juges, a même affirmé : “Wow this was so fast I didn’t have time to pull out my camera!” Les règlements imposent que les pilotes qui veulent se qualifier puissent sortir de la voiture en moins de 10 secondes (enclencher le frein à main, détacher la ceinture, ouvrir le canopy, sortir). Yoann a fait 4.5 secondes. Gaël, 5.3s, John, 6.7s. C’était super.
Nous avons également passé les tests de clignotants, lumières de freins, vision avant et arrière et frein à main. Demain matin, on clenche le GREEN électrique et on fait les tests dynamiques : figure 8, u-turn, freinage, slalom.
Encore une fois, nos excuses pour nos voisins de camping… à 1h du matin, encore de la grosse lumière et du gossage….
Laurence

Nos efforts semblent enfin porter fruit! Après la longue journée d’hier, il était temps que nous arrivions avoir de réels résultats. 

Côté électrique, les problèmes du BMS (battery management system) ont pu être simili réglés, assez pour nous permettre de passer l’inspection. Nous avions également une cellule de trop dans notre pack de batteries et l’équipe travaille présentement à ajuster le système avec une belle astuce! Tout le reste du système électrique a été approuvé et nous attendons seulement de régler le nombre de cellules pour avoir un GREEN électrique.

Côté mécanique, nous avons passé l’inspection haut la main lors de notre deuxième passage aux puits. Le banc du pilote a été abaissé de deux pouces afin de laisser un peu plus d’espace à nos grands pilotes entre le casque et la cage de retournement. Les pneus avants ont été changés à des pneus de meilleure capacité pour pallier au poids plutôt très élevé du véhicule. Demain, nous aurons encore probablement 2.5 kg à retirer du poids appliqué à la roue arrière : avec notre pilote le plus lourd, la capacité du pneu arrière n’est pas suffisante. Eh…!

Nous avons également dû échanger un de nos pilotes. Notre fameux pilote “critique” était …trop critique! Un membre de l’équipe électrique, John, prendras sa place.

Nos tests de sortie du pilote ont par ailleurs épaté les juges : Yoann a battu de record de la compétition. Adam Rudin, un des juges, a même affirmé : “Wow this was so fast I didn’t have time to pull out my camera!” Les règlements imposent que les pilotes qui veulent se qualifier puissent sortir de la voiture en moins de 10 secondes (enclencher le frein à main, détacher la ceinture, ouvrir le canopy, sortir). Yoann a fait 4.5 secondes. Gaël, 5.3s, John, 6.7s. C’était super.

Nous avons également passé les tests de clignotants, lumières de freins, vision avant et arrière et frein à main. Demain matin, on clenche le GREEN électrique et on fait les tests dynamiques : figure 8, u-turn, freinage, slalom.

Encore une fois, nos excuses pour nos voisins de camping… à 1h du matin, encore de la grosse lumière et du gossage….

Laurence

Samedi, 7 juillet, 2012
Jour 2 : Première journée d’inspections
Après une nuit de travail plutôt longue (toutes nos excuses à nos voisins de camping pour la scie ronde à 23h…), nous nous sommes levés à 6h pour réserver notre place de stationnement sur le site de la compétition.
À 10h, nous avons eu notre première inspection : Body and Dimensions. Tout a bien commencé, jusqu’à la pesée du véhicule. En tout, présentement, avec pilote, nous faisons 426kg, ce qui est plutôt un échec. Échec côté poids, mais surtout échec côté pneus, qui ne sont pas censés supporter cette masse. Les juges nous laisseront passer si nous réussissons à retirer 5.5 kg du devant du véhicule. Très réalisable. Si nous faisons l’effort de couper des bouts de matière par-ci par-là. Ce n’est pas impossible, mais ça risque d’être une autre nuit plutôt longue!
Nous sommes passés à midi à l’inspection électrique : rien de critique à signaler, c’est plutôt soulageant!! Les juges ont eu l’air de trouver que ça avait beaucoup de bon sens comme système. Nous passons l’inspection du Battery Management System qui régule la batterie Li-Ion à 17h.
Côté mécanique, nous passerons à 16h.
À date, nous sommes plutôt bien préparés au scruteneering. Mais les pépins devront être réglés rapidement. Nous avons jusqu’à lundi pour s’assurer que toute la voiture passe les inspections pour pouvoir rouler sur la piste d’essai!
On y arrive….!
Laurence

Jour 2 : Première journée d’inspections

Après une nuit de travail plutôt longue (toutes nos excuses à nos voisins de camping pour la scie ronde à 23h…), nous nous sommes levés à 6h pour réserver notre place de stationnement sur le site de la compétition.

À 10h, nous avons eu notre première inspection : Body and Dimensions. Tout a bien commencé, jusqu’à la pesée du véhicule. En tout, présentement, avec pilote, nous faisons 426kg, ce qui est plutôt un échec. Échec côté poids, mais surtout échec côté pneus, qui ne sont pas censés supporter cette masse. Les juges nous laisseront passer si nous réussissons à retirer 5.5 kg du devant du véhicule. Très réalisable. Si nous faisons l’effort de couper des bouts de matière par-ci par-là. Ce n’est pas impossible, mais ça risque d’être une autre nuit plutôt longue!

Nous sommes passés à midi à l’inspection électrique : rien de critique à signaler, c’est plutôt soulageant!! Les juges ont eu l’air de trouver que ça avait beaucoup de bon sens comme système. Nous passons l’inspection du Battery Management System qui régule la batterie Li-Ion à 17h.

Côté mécanique, nous passerons à 16h.

À date, nous sommes plutôt bien préparés au scruteneering. Mais les pépins devront être réglés rapidement. Nous avons jusqu’à lundi pour s’assurer que toute la voiture passe les inspections pour pouvoir rouler sur la piste d’essai!

On y arrive….!

Laurence